dimanche 12 mai 2013 - 12/05/2013 19:37

VITRINE DES CREATEURS , REPORTAGE SUR BOBUN

Aujourd’hui Laurène Hombek, créatrice de la marque Bobun, nous ouvre les portes de son atelier et répond à nos questions.

Reportage | 6 mai 2013

Le Bo Bun est un plat vietnamien doucement épicé qui mélange le chaud et le froid, le sucré et le salé. C’est une véritable explosion de saveur. Cela te correspond-il si bien au point de l’avoir adopter ?
En vietnamien bobun se traduit salade bœuf.
J’aime la sonorité de ce mot doux et exotique. Je cherchais quelque chose pour rompre l’idée de froid et agressif du béton. C’est avant tout le contraste qui donne le relief, le sens.
En jouant avec des oppositions simples et franches, j’essaie de rendre sensible la surface de l’objet.

Et qui se cache donc derrière cette marque ?
Laurène Hombek, une jeune créatrice originaire de Picardie, installée au Grau du Roi.

Peux-tu nous expliquer ton parcours et ce qui t’a amené à devenir créatrice ?
Je suis diplômée de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Montpellier, j’y ai exploré la sculpture à travers le moulage, le modelage, l’assemblage et installation. Je découvre le maniement du plâtre, béton, résine, bois, métal, tissu …
La maitrise de ces techniques m’a permi d’être embauché dans une boite de décoration et design de mobilier. L’expérience a été de courte durée mais m’a tout de même permi de me former à l’application du béton décoratif en Allemagne.
En 2008 je rentre dans un dispositif d’aide à la création d’entreprise spécialisée dans le domaine artistique et j’ouvre la première boutique BOBUN à Aigues mortes. Deux ans plus tard j’installe l’actuel atelier de production au Grau du Roi.

Pour réaliser tes créations, tu utilises le béton coloré. Comment fais-tu pour créer des pièces aussi lisses et légères à partir d’un matériau utilisé plutôt dans la construction ?
La famille des bétons est grande. Pour mon mobilier, je travaille un mortier fin, aussi appelé enduit béton décoratif, utilisé en rénovation de l’habitat, pour les salle de bains ou les cuisines. Les coupelles et ballons sont eux réalisés avec un béton liquide et coulé dans un moule.

Tu réalises également de l’agencement et de la création sur mesure. Faut-il avoir plusieurs cordes à son arc pour pouvoir vivre de ses créations ?
Je suis créatrice de mobilier et d’objets uniques, j’explore des formes, des couleurs, des motifs à l’atelier. Je présente mes collections sur les salons et y rencontre mes clients. Les créations naissent d’un dialogue avec le client pour inventer une pièce qui incarne ses attentes et qui porte la marque de fabrique BOBUN. J’ai développé un univers à partir de ma sensibilité et les clients y sont très sensibles.
Je réalise aussi bien une table basse qu’une bibliothèque originale, je suis également amenée à exécuter des plans de travail de cuisine en enduit béton ou des douches à l’italienne.

Peux-tu nous parler de Bâtir au Féminin. Quel est ton rôle au sein de cette association ?
Bâtir au féminin est un collectif de femmes chefs d’entreprise dans le secteur du bâtiment. Je suis la secrétaire de l’association depuis le début de l’année. Ce réseau languedocien compte une trentaine de professionnelles formées, compétentes et passionnées : architectes d’intérieur, des peintres en matières, en décors, restauration du patrimoine, artiste verrier, ferronnière, créatrices de mobilier…
Nous menons des actions de sensibilisations dans des collèges et lycées, et sommes partenaires de nombreuses associations d’insertion héraultaises. Actuellement nous préparons notre participation à la Foire Exposition de Montpellier en octobre prochain.

Des projets pour l’avenir ?
Je viens de présenter la nouvelle collection printemps 2013, sur le thème « rénovation ». Je marie motifs carreaux de ciment, béton gris, bois et métal. C ‘est une collection très colorée et elle rencontre déjà un franc succès.
J’espère pouvoir être présente sur le salon Maison et Objets en septembre à Paris. Ensuite je serais présente avec Bâtir au Féminin sur la Foire expo de Montpellier en octobre. Et fin novembre au Corum pour OB’ART, un nouveau salon des métiers d’art lancé par Ateliers d’Art de France qui devrait être un grand regroupement de créateurs talentueux.

Où peut on voir tes créations ?
Sur le site internet www.bobun-creation.fr
Au centre ville de Montpellier chez Symétric Design, Rue du Plan du palais, showroom chic et ethnique tenu par deux architectes d’intérieur.
Egalement, quartier St Roch, chez Cubik, une galerie boutique au concept original, Rue des tessiers.
A l’atelier du Grau du Roi sur rendez-vous, ZA monplaisir 3 impasse des Morillons.
Contact 06 30 56 53 82.

Pour finir, y-a-t-il un(e) créateur(trice) que tu aimerais nous faire connaître ?
Jérome filoil, sculpteur gardois d’une grande force poétique, j aime les choix dans son travail, il dissèque les espaces, c’est un maitre de l’ellipse sculpturale. Mes coups de cœur pour ses nano sculptures : le piano chat, le téléphone et la bibliothèque !!!
A découvrir sur son blog : jefil.blog.free.fr
Retrouvez Bobun sur son Site et sur la VitrineDesCréateurs